La Cave de Léa

Vin, Fun & Popote: le monde du vin raconté par une fille

La biodynamie ou le mouvement des vignerons druides

la biodynamie

Nos viticulteurs, apprentis sorciers de la biodynamie, préparent des mixtures de plantes. Celles-ci vont activer les forces cosmiques présentes dans la terre et ainsi renforcer la vigne. Euh… Vous n’avez pas tout compris ? C’est normal! Je vous explique.

Au commencement il y avait un livre : les Cours aux agriculteurs (1924) de Rudolf Steiner, le grand maître à penser de la biodynamie. Dans ce grimoire on trouve des méthodes alternatives et naturelles pour l’agriculture, jugées par certains un peu ésotériques. A vous de voir.

La biodynamie et ses recettes de bonnes bouillies

Les premiers secrets révélés par le livre sont les recettes de 6 fameuses préparations à la camomille, à l’ortie, à l’écorce de chêne, au pissenlit, à la valériane, ou à l’achillée (aussi appelée plante à dindon).

Vous sentez déjà les parfums de fleur, et vous vous souvenez de la soupe que vous confectionniez étant enfant avec les pétales des rosiers de mamie (avant qu’elle ne vous en colle une). Alors vous vous dites que  vous n’étiez pas si loin à l’époque de la biodynamie…

Là je vous arrête tout de suite. Car en  biodynamie c’est une autre ambiance. On fait fermenter les bouillies de fleurs dans des vessies, des intestins ou des crânes d’animaux (rien que ça). Ensuite on mélange cette petite préparation bien odorante au composte (un tas de déchets organiques en décomposition). Puis on mélange le tout à la terre.

Il y a aussi deux recettes de pulvérisation pas mal. Ma préférée c’est la ‘bouse de corne’. Il faut fourrer des cornes (de vaches) avec de la bouse de vache de qualité (précision importante) et enterrer le tout pendant l’hiver. Au printemps on déterre et on obtient un humus naturel avec lequel on asperge un bon coup la terre et la vigne. Sympa!

La biodynamie et le rituel du serial-killer de mulots

C’est avec la section sur le combat des parasites que la méthode se corse un peu.

Pour se débarrasser d’un mulot, par exemple, c’est plus compliqué que prévu. Il faut découper un bout de sa peau de préférence proche du cou, entre les omoplates. Il faut ensuite la brûler au moment où Vénus est devant la constellation du Scorpion. Puis vous saupoudrez la terre avec ses cendres à dose homéopathique, afin que la terre puisse s’opposer à la force reproductrice du mulot. Ouai je sais, c’est chaud!

La biodynamie et Madame Irma de la vigne

Il faut enfin être bon astrologue et suivre le rythme de la lune, des planètes et des constellations du zodiaque. Ces mouvements sont pris en compte pour planter, récolter, ou mélanger les bouillies au sol. Heureusement il existe un Calendrier des semis. Vous évitez ainsi les erreurs de débutant: Comme couper une vigne Verseau pendant la pleine lune alors que Mars n’est pas aligné avec Venus. Bah ouai là tu tues ton vin!

Voilà, maintenant vous savez que la biodynamie c’est ce mélange de pratiques néodruidiques, de pierre philosophale et de préceptes de Ioda. Vous ne pourrez plus désormais regarder ses vins et surtout ses vignerons de la même façon. Mais que ça marche ou que ce soit de la poudre aux yeux, on ne peut pas rester insensible à tout ce temps passé à écouter la nature et à contempler les étoiles. C’est peut-être ça le secret d’un bon vin!

la biodynamie

 

Information

This entry was posted on 18 October by in Le vin dans tous ses états and tagged , , .