La Cave de Léa

Vin, Fun & Popote: le monde du vin raconté par une fille

Hospices de Beaune : Encore un French Paradoxe!

Hospices de Beaune

C’est en voyant la tête de mon collègue anglais quand je lui ai parlé des Hospices de Beaune, que j’ai compris tout le sens de l’expression ‘French paradoxe’. Le challenge est d’expliquer qu’une célèbre vente aux enchères de vins est organisée par un de nos hôpitaux bourguignons chaque 3e week-end de novembre… Et oui, à chacun ses remèdes, aux Hospices de Beaune on a choisi le vin !

Quand l’histoire s’en mêle et dote les Hospices de Beaune d’un domaine viticole.

Tout commence au 15e siècle, quand de riches donateurs (Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne et sa femme Guigone de Salins) décident de venir en aide au peuple en mauvaise santé et construisent les Hospices de Beaune. Ce superbe hôpital se distingue déjà à l’époque par son architecture et sa toiture vernie de toutes les couleurs.

Cet élan de générosité en appelle d’autres et plusieurs personnalités du coin font des dons aux Hospices de Beaune. Jusque-là tout va bien, sauf qu’en Bourgogne quand on est vraiment généreux on donne… de la vigne. C’est un peu la version bourguignonne du proverbe chinois : ‘ Si tu donnes un poisson à un homme tu le nourris pour un jour, si tu lui apprends à pêcher tu le nourris pour toujours’. Du coup nos Hospices de Beaune ont été abreuvés pour la vie grâce à leurs 60 hectares de vignes dans les côtes de Beaune et de Nuits, principalement des premiers crus et des grands crus aux appellations sympathiques comme Corton, Bâtard-Montrachet, Pommard, Meursault, Beaune 1er cru…

La vente aux enchères des Hospices de Beaune, un grand moment people

Les Hospices de Beaune ont gardé ce petit côté people de leur origine. Si vous voulez, déjà à l’époque, Nicolas Rolin c’était un peu le numéro 2 de la Bourgogne. Ainsi, la vente aux enchères des Hospices de Beaune réunit chaque année le gratin français. Ses présidents sont des personnalités prestigieuses comme Clotilde Courau (en 2013), Carla Bruni-Sarkozy (en 2012), Inès de la Fressange (en 2011) ou Fabrice Luchini (en 2010) pour ne citer que les derniers.

Cette année la 154e vente aux enchères des Hospices de Beaune aura lieu dimanche 16 novembre 2014 et sera présidée par Adriana Karembeu et Michel Drucker. 534 pièces seront mises en vente (417 de vin rouge et 117 de vin blanc) de 47 cuvées différentes. La pièce du Président (dont les profits sont reversés à des associations caritatives) sera un tonneau de 228 litres de Corton-Bressandes Grand Cru. De quoi voir venir !

Bon vous l’avez compris, les enchères des Hospices de Beaune ce n’est pas la petite vente du coteau de papi. C’est un événement d’une ampleur mondiale qui est orchestré depuis 2005 par Christie’s. De mai à novembre, des dégustations sont organisées un peu partout dans le monde, à Paris, Londres, Hong Kong, Shanghai, Pékin, New York, Singapour, Vienne.

Mais ne soyez pas impressionné(e) et si l’expérience vous tente, sachez que la vente des Hospices de Beaune qui porte plus de cinq siècles d’histoire s’est adaptée à l’ère numérique et est désormais accessible par internet et téléphone aux amateurs du monde entier.

Toutes les informations de la vente : http://www.hospices-de-beaune.com

Leave a Reply

Information

This entry was posted on 12 November by in Le vin dans tous ses états, Les potins du vin and tagged , , , .